/

/

Les runs les plus instagrammables

Quand on aime courir les yeux grand ouverts, on se grave des beaux souve­nirs dans le coeur… Mais je te connais, tu aimes aussi parta­ger tes souve­nirs sur insta­gram, ne fait pas l’in­no­cent, et tu cherches les meilleurs spots pour prendre une photo…

Alors voici mon petit TOP des endroits les plus insta­gram­mables sur les parcours urbi­run !

 

NEW YORK CITY



Parcours urbi­run
 : New York – Brook­lyn Clas­sic et New York les Ponts Mythiques 
Empla­ce­ment  : Washing­ton Street & Water Street – loca­li­sa­tion
Atmo­sphère  : Aussi éton­nant que cela paraisse, c’est en géné­ral plutôt tranquille (en tout cas les 2–3 fois où j’y ai couru), et j’ai même pu poser le trépied en plein carre­four… 
Mon petit tip : si tu cadres bien, tu arrives même à mettre l’Em­pire State Buil­ding pile dans l’en­ca­dre­ment d’une pile du pont (ce que je n’ai à l’évi­dence pas fait là…)
Alen­tours  : tu es en plein D.U.M.B.O. (Down Under Manhat­tan Bridge Over­pass), le quar­tier sous le Pont de Manhat­tan (c’est le pont bleu), et tout près tu as la prome­nade le long de l’East River, qui te fait passer sous les 2 ponts (Manhat­tan et Brook­lyn) les plus mythiques de la ville, et offre d’in­nom­brables autres points de vue excep­tion­nels.
Et évidem­ment petit bonus New Yorkais : si tu y cours assez tôt, tu seras tranquille sur le mythique Brook­lyn Bridge, ce qui te permet­tra de faire plein de belles photos aussi avec le pont, ses piliers, ses cables, et down­town en arrière plan. Mon conseil, courir de Brook­lyn vers Manhat­tan (c’est d’ailleurs ce que proposent les 2 parcours urbi­run, pour profi­ter des meilleurs points de vue).
Notre récit urbi­run New York Brook­lyn Clas­sic


ROME



Parcours urbi­run : Rome High­lights et Rome Tras­te­vere
Empla­ce­ment  : Coli­sée, côté sud – loca­li­sa­tion
Atmo­sphère  : alors là, évidem­ment, vas-y tôt. Sinon, ce sera bondé. Mais le matin tu peux y être très tranquille.
Mon petit tip : juste avant de quit­ter les lieux quand le Coli­sée est dans ton dos, tu t’ar­rêtes et tu te retournes et tu peux alors prendre à la fois l’Arco di Cons­tan­tino et le Coli­sée.
Alen­tours  : les 2 parcours te mènent ensuite dans le Circus Maxi­mus, le plus grand stade de tous les temps, et ça vaut la peine de pouvoir dire que tu y as couru.


SAN FRANCISCO



Parcours urbi­run
 : San Fran­cisco Golden Gate
Empla­ce­ment  : le Golden Gate – loca­li­sa­tion (et je te raconte ce run inou­bliable ici) - 
Atmo­sphère  : venteux, et évidem­ment pas mal de monde. Mais si tu fais toute la traver­sée, tu trou­ve­ras des endroits plus tranquilles, les badaux restant surtout aux extré­mi­tés, et il y a plus de 2km de pont, donc tu trou­ve­ras de la place en cours de route.
Mon petit tip : la photo est prise plutôt côté sud en courant vers le nord (le parcours urbi­run va dans l’autre sens), ce qui te permet de voir les collines du côté nord
Alen­tours  : tous les envi­rons du côté nord, quand tu fais le parcours urbi­run, sont magni­fiques, et offrent de très nombreux points de vues incroyables.


PARIS



Parcours urbi­run
 : Paris – La Seine, du Louvre à la Tour Eiffel
Empla­ce­ment  : Pont Bir-Hakeim – loca­li­sa­tion
Atmo­sphère  : sur la travée centrale du pont (piétons et cyclistes), on se trouve sous le viaduc ferro­viaire qui supporte le métro, et dont les nombreux piliers métal­liques art-nouveau offrent de jolies pers­pec­tives. Sur les 2 autres travées, les voitures circulent.
Mon petit tip : dépas­ser les arches de pierres pour choi­sir l’en­droit où la pers­pec­tive est presque unique­ment métal­lique.
Alen­tours  : au milieu du pont, tu peux descendre sur l’Ile aux Cygnes, si tu veux courir au milieu de la Seine. La Tour Eiffel n’est pas loin du tou


MIAMI



Parcours urbi­run
 : Miami Beach – South Beach
Empla­ce­ment  : plage entre la 3ème et la 25ème rue, c’est là que la place est la plus large, jalon­née de dizaines de cabanes de sauve­teurs colo­rées et toutes diffé­rentes (tu auras l’em­bar­ras du choix).- loca­li­sa­tion exemple
Atmo­sphère  : océa­nique, et balnéai­re… le calme dépend clai­re­ment du moment de la jour­née, et la tempé­ra­ture aussi d’ailleurs. Tu n’aimes pas courir dans le sable ? T’en fais pas la plage est large, et sur une bonne partie, le sable est très tassé, et plutôt dur.
Mon petit tip : y aller pour le lever du soleil, qui est très souvent à tomber par terre, et la tempé­ra­ture est très agréable.
Alen­tours  : mais Miami Beach n’est pas qu’une plage, et tu le verras au fil du parcours. Le Flamingo Park et sa piste d’ath­lé­tisme à l’am­biance telle­ment “améri­caine”, les bâti­ments Art-Deco, le parc devant le Bass Museum et l’em­pi­le­ment coloré de la Miami Moun­tain. Tu ne ramè­ne­ras pas qu’une seule photo.
Notre récit urbi­run Miami


LONDON



Parcours urbi­run
 : Londres High­lights et Londres Au fil de la Tamise
Empla­ce­ment  : rive de la Tamise devant la Tour de Londres (Trai­tors Gate) – loca­li­sa­tion
Atmo­sphère  : calme le matin, puis diffi­ci­le­ment “courable” au fil de la jour­née.
Mon petit tip : y aller le matin tôt, permet de jouer avec le contre-jour et le Tower Bridge
Alen­tours  : le Tower Bridge est tout près, et de l’autre côté de la Tamise (traverse par le Tower Bridge) les rives sont piéton­nières, sur plusieurs km direc­tion ouest jusqu’à West­mins­ter.
 

Il y a évidem­ment d’autres endroits magni­fiques dans lesquels j’ai eu la chance de courir, mais voilà fallait faire une sélec­tion, des choix, et j’ai pris les plus “clas­siques” on va dire… Bien­tôt peut-être une nouvelle petite sélec­tion…

Et tu peux aussi tenter nos autres itiné­raires audio­gui­dés, ou en format .GPX et te lais­ser surprendre au fil de ton run, par ce qu’on a choisi de te montrer…
Courir c’est bon pour les jambes, mais y a pas de raison que ce ne soit pas bon pour les yeux aussi…

Haut de page