/

/

Que faire à New York

…quand on ne court pas…
New York, c’est très simple : on adore…
Alors on vous propose ici notre TOP 11 (et quelques petits secrets), si vous avez la chance de passer quelques jours dans cette ville incroya­ble…

Dans un ordre “de haut en bas” puisque New York se vit et se visite vrai­ment en 3 dimen­sions…

Au sommaire de NOTRE TOP 11 : aller au top, prendre un verre sur un roof­top, traver­ser un pont, arpen­ter la High­line, Central Park, Green­wich Village, Brook­lyn et Dumbo, prendre un bateau, les fontaines du 9/11, murmu­rer dans Grand Central Termi­nal, dispa­raître dans la station de métro fantô­me… 
(un article garanti sans course à pied, mais si un récit de run new-yorkais t’in­té­resse, tu peux cliquer ici)

 

1. ALLER AU TOP

New York, dont le centre est coincé sur l’île de Manhat­tan, ne peut s’étendre que vers le haut. Alors il faut monter au sommet d’un buil­ding pour profi­ter d’un pano­rama incroyable.
Conseil : pour les 3, ache­tez vos billets à l’avance sur inter­net, réser­vez votre horaire, cela vous permet d’évi­ter les files d’at­tente parfois longues. Et moins de monde en mati­née.
Nos préfé­rences, dans l’ordre :

Top of the Rock https ://www.topof­the­ro­ck­nyc.com/

Vue magni­fique au sommet du Rock­fel­ler Center, depuis une plate­forme exté­rieure. Légè­re­ment plus bas (70ème) et plus récent (1933) que l’Em­pire State (86ème/1931), il offre toute­fois presque la même vue sur Central Park et tout Manhat­tan, avec l’avan­tage de pouvoir voir l’Em­pire State Buil­ding, juste­ment, puisqu’on n’a pas les pieds dessus.
Accès : 30 Rock­fel­ler Plaza – métro station 47–50st Rock­fel­ler station (lignes B, D, F, M) ou 5th ave/53rd (lignes E, M)


One World Trade Center Obser­va­tory Deck https ://oneworl­dob­ser­va­tory.com

Un must-do. Situé à Down­town, la vue est tota­le­ment diffé­rente de celle du “Rock” ou de “L’Em­pire”. La nature insu­laire de Manhat­tan se révèle plus, on voit Brook­lyn, le New Jersey, et les fameux ponts sur l’East River. La minute en ascen­seur vaut le coup, puisqu’au fil de la montée l’his­toire archi­tec­tu­rale de Manhat­tan défile sur les parois, de la prai­rie d’ori­gine à ces buil­dings incroyables, on monte avec la ville qui gran­dit. Et le show de présen­ta­tion à l’ar­ri­vée se termine en apothéose. Pas de plate­forme exté­rieure. C’est le plus haut des trois (102ème étage).
Accès : 285 Fulton St. – métro station Cort­land St. (ligne N, R, W) ou station Fulton St. (lignes 4, 5) ou Cham­bers St. (ligne A, C)


L’Em­pire State Buil­ding https ://www.esbnyc.com/fr/

Le buil­ding le plus emblé­ma­tique de la ville vous permet de profi­ter d’un pano­rama inou­bliable sur tout  New York et bien au-delà. Cons­truit en 1931 déjà, et héros de nombreux films, ce bâti­ment offre des vues incroyables depuis sa plate­forme exté­rieure du 86ème étage. On peut aussi monter jusqu’au 102ème, mais les places sont limi­tées. A noter pour les runners qu’il existe une course : monter au sommet le plus rapi­de­ment possible (1576 marches) et sachez que le record est de 9 minutes 33 pour les hommes et 11’23 pour les femmes ! !
Accès : 350 5th ave – métro 34th st/Herald Sq (lignes B, D, F, M, N, Q, R, W) ou 33rd st (lignes 4, 6), à distance égale, mais meilleure vue en accé­dant depuis la W 34th st.

 

2. PRENDRE UN VERRE SUR UN ROOFTOP

Vous vous souvien­drez long­temps de votre apéro sur un des toits-terrasses de la ville. Ne vous en faîtes pas, si vous y allez en hiver, les bars sont ouverts, à l’in­té­rieur, un étage plus bas. C’est très sympa aussi, mais diffé­rent que de siro­ter son cock­tail en plein air en profi­tant du soleil couchant. L’en­trée y est gratuite, et les bois­sons n’y sont pas plus chères que dans le reste de NYC. Alors n’hé­si­tez pas
Conseil : ces lieux sont très prisés, allez-y assez tôt pour être sûr de trou­ver une place, car une fois qu’on y est, on n’a pas très envie de partir. Et donc une fois que c’est plein, les places se libèrent au compte-goutte.

Le 230 fifth http ://www.230-fifth.com/

Malgré le manque d’ori­gi­na­lité de son nom, puisqu’il est situé au 230 5ème avenue, c’est un immanquable, à peu près à mi-chemin entre l’Em­pire State Buil­ding et le Flati­ron. Cette grande terrasse située au 20ème étage est entou­rée par les buil­dings, et on a carré­ment l’im­pres­sion de boire un verre avec l’Em­pire State.
Accès : 230 5th ave – Métro station E 23rd st, qui arrive en plus au pied du Flati­ron (lignes N, Q, R, W)  ou 28th st (lignes N, R, Q, légè­re­ment plus proche).


Le Stan­dard High­line / Le bain http ://www.stan­dard­ho­tels.com/new-york/features/le-bain

Cette terrasse située au sommet (20ème étage) d’un hôtel de Meat­pa­cking District est aussi appe­lée Le Bain. Pourquoi ? tout simple­ment parce que le bar accueille un jacuzzi, si vous voulez profi­ter de la vue en vous baignant, au milieu des autres clients… La vue depuis la terrasse sur le toit s’ouvre sur l’Hud­son River et Down­town, et on peut y voir des couchers de soleil sublimes (choi­sis­sez plutôt le côté Hudson River, et dans l’idéal l’angle sud-ouest (Hudson/Down­town). A noter que la vue sur Down­town lorsqu’on est accoudé au bar inté­rieur est aussi abso­lu­ment magique.
Notre secret : un tour aux toilettes pour vous laver les mains en profi­tant du pano­rama, ou même faire votre petite affaire avec vue sur l’Em­pire State Buil­ding est indis­pen­sa­ble… (choi­sis­sez la cabine tout à droite près des lava­bos et des fenêtres).
Accès : 848 Washing­ton St – Métro station 14th st/8ave (lignes A, C, E, F, L)


Z Roof, au Z Hotel, Long Island City www.zhotelny.com/z-roof/ 
C’est notre petit secret, coup de coeur. Au 20ème étage, la terrasse de cet hôtel offre une vue de folie sur le Pont de Queens­boro et la skyline de Manhat­tan, par-delà l’East River. Sublime de jour comme de nuit. Pas besoin d’être clients de l’hô­tel pour y aller, mais on recom­mande égale­ment l’hô­tel : il est magni­fique, prête des vélos, dispose d’une navette gratuite pour Manhat­tan, et toutes les chambres donnent sur la vue… Promis tu ferme­ras par les rideaux pour dormir…
Accès  : 1101 43rd ave, Long Island City – métro Queens­boro Plaza (lignes 7, N, W) ou Queens­bridge (ligne F) 
NB : fermé pour réno­va­tion jusqu’au 1er avril 2018

 

Jimmy’s at the James Hôtel http ://www.jame­sho­tels.com/new-york/soho/bar-lounge/jimmy
On nous l’a vive­ment conseillé, mais on ne l’a pas encore testé person­nel­le­ment, cette terrasse de Soho avec piscine et chaises longues semble valoir le détour. Vos avis sont les bien­ve­nus.
Accès : 15 Thomp­son St. – Métro Canal St (lignes 1, 2 ou A, C, E)

 

3. TRAVERSER UN PONT

Les ponts de New York sont mythiques. Ils s’ad­mirent depuis les rives, de côté, d’en-dessous, mais il faut aussi prendre le temps de les traver­ser à pied…

Brook­lyn Bridge

Le clas­sique des clas­siques, une archi­tec­ture fabu­leuse. Imagi­nez que ce pont suspendu de presque 2 kilo­mètres de long a été inau­guré en 1883, pour relier Manhat­tan et Brook­lyn, quar­tier qui comp­tait alors près de 1.2 millions d’ha­bi­tants. Imagi­nez ce qu’é­tait votre ville ou village à cette époque… Ce fut le premier pont à relier les deux villes, et on peut comprendre que lors de son ouver­ture, la popu­la­tion n’était pas rassu­rée. Il a fallu y faire passer un trou­peau de 21 éléphants pour convaincre les new-yorkais de sa soli­dité.
Notre conseil : traver­ser à pied depuis Brook­lyn vers Manhat­tan, c’est dans ce sens que vous profi­te­rez des plus belles vues, avec la skyline de NY se déta­chant derrière la magni­fique struc­ture du pont.
Le métro (Station High St/Bklyn Bridge, lignes A et C) vous amène proche de l’en­trée côté Brook­lyn (prendre l’es­ca­lier sous le pont au coin de Camden Plaza E et de Pros­pect St). Mais avant de le traver­ser n’hé­si­tez pas à rejoindre la rive (en passant par Middag St. puis la passe­relle de Squibb Park) qui vous amène sur le Pier 1, juste en-dessous du pont, et bala­dez-vous le long de l’East River en direc­tion du Manhat­tan Bridge. Les points de vue sont magni­fiques.
Accès Brook­lyn : métro station High St/Bklyn Bridge (lignes A et C)
Accès Manhat­tan : métro station Bklyn Bridge City Hall (lignes 4, 5, 6) ou City Hall (lignes N, R, W) ou Park Place (lignes 2, 3) ou Cham­bers St (lignes J, M, Z)


Manhat­tan Bridge

Tota­le­ment métal­lique (et prin­ci­pa­le­ment bleu), le Manhat­tan Bridge fait plus de 2km de long. Achevé en 1909, il n’est soutenu que par 4 câbles prin­ci­paux. On peut aussi le traver­ser à pied, c’est un peu plus bruyant que le Pont de Brook­lyn en raison du trafic auto­mo­bile et du métro. Il offre de belles vues sur le Pont de Brook­lyn.
Si vous voulez faire un balade en boucle sur ces deux ponts mythiques, pour les meilleures vues, on vous conseille d’al­ler vers Brook­lyn par le Manhat­tan Bridge (accès au coin de Bowery St et de Canal St – métro Canal St.), et reve­nir sur Manhat­tan par le Pont de Brook­lyn (la boucle “des 2 ponts” de la station de métro de Canal St. à celle de City Hall fait envi­ron 6km (comp­ter 2h avec les inévi­tables arrêts et petits détours pour profi­ter au mieux – pour vous aider, vous pouvez suivre partiel­le­ment le parcours running urbi­run Brook­lyn Clas­sic). A noter qu’on peut aussi traver­ser les ponts à vélo.
Vous pour­rez ainsi décou­vrir le quar­tier de DUMBO. A l’ar­ri­vée du Pont de Manhat­tan (côté Brook­lyn), rejoi­gnez la rive de l’East river par Jay Street, pour profi­ter de magni­fiques vues sur les deux ponts depuis John St. Park et Main St. Park, et ne manquez pas le point de vue unique depuis le coin Washing­ton St./Water St. : bâti­ments de briques rouges enca­drant le pilier est du pont, à travers lequel la silhouette de l’Em­pire State Buil­ding se détache parfai­te­ment. Immanquable.
Accès Manhat­tan : métro Canal St. (lignes J, M, Z, ou 4, 6, ou N, Q, R W)
Accès Brook­lyn : métro York St. (ligne F) (ou High St./Bklyn Bridge, lignes A, C)


William­sburg Bridge

Plus long que les deux autres (2.2km), la traver­sée du Pont de William­sburg n’est pas notre préfé­rée à faire en marchant. Même si sa struc­ture offre des pers­pec­tives magni­fiques pour les amateurs du genre, ce n’est pas là que les vues sur les rives sont les plus inté­res­santes.
Mais ce pont, égale­ment plus que cente­naire, a l’avan­tage de vous mener au coeur de William­sburg, agréable quar­tier de boutiques, de bars et de restau­rants, en parti­cu­lier le long de Bedford Street.
Le métro traverse le pont, et les stations sont proches de ses extré­mi­tés. Très pratique et pas besoin de faire l’al­ler-retour à pied sur le pont.
Accès côté Manhat­tan : Métro Essex St. (lignes J, M, et Z) ou Delan­cey St. (ligne F).
Accès côté William­sburg : Métro Marcy Ave (lignes J, M, et Z)

 

4. LA HIGHLINE

Ce parc linéaire suspendu de 2.3km de long mérite une visite. Anciennes voies ferrées aériennes, elles semblent flot­ter au-dessus du Lower West Side, à travers les quar­tiers de Meat­pa­cking et Chel­sea. La voie, réser­vée aux trains de marchan­dises, fut suréle­vée dans les années 30, pour lais­ser place au trafic auto­mo­bile de plus en plus dense. Désaf­fec­tée dans les années 80, elle est enva­hie par la végé­ta­tion, et vouée à la démo­li­tion.  A la fin des années 90 les habi­tants du quar­tier réus­sirent à convaincre les auto­ri­tés d’en faire un “parc dans le ciel”, sur le modèle de la Coulée verte à Paris.
Et c’est exac­te­ment ce que c’est devenu, un parc arbo­risé, qui serpente entre les buil­dings, au-dessus des rues, agré­menté de bancs, de chaises longues, de petits amphi­théâtres et de statues.
Au nord, elle contourne les Hudson Yards, une immense gare de service pour les métros, initia­le­ment à ciel ouvert, qui fut récem­ment recou­verte par un des nombreux projets de déve­lop­pe­ment immo­bi­lier que le parc a induit dans les quar­tiers traver­sés.
Accès :
*Sud : coin Ganse­voort St/Washing­ton St, métro station 14th st/8ave (lignes A, C, E, F, L).
*Nord : coin W 34st/11th ave, métro station 34th st/Hudson Yards
A noter qu’on peut y monter ou en descendre à plusieurs endroits en cours de route.
*Petit plus : en cours de route, faire une petite pause dans le bâti­ment de Chel­sea Market, une ancienne biscui­te­rie gigan­tesque, deve­nue un incroyable food-court plein de petits restau­rants et échoppes, et qui vaut égale­ment le coup d’oeil pour son archi­tec­ture. Et le roof­top du Stan­dard High­line (voir plus haut) est tout près de son accès sud.

 

5. CENTRAL PARK

Lieu mythique de New York s’il en est, le terrain de Central Park fut acheté par la ville de NY en 1853. C’était alors un terrain vague, entre la ville (au sud de Manhat­tan) et le village de Harlem au nord. L’idée était d’en faire parc qui riva­li­se­rait avec ceux de Londres et Paris. 15 ans de travaux et 20’000 travailleurs, furent néces­saire pour y plan­ter des centaines de milliers d’arbres, réamé­na­ger le sol, creu­ser les lacs et réser­voirs. Grandes allées, petits sentiers, terrains de sports, forêts presque sauvages, pelouses soignées, chacun y trou­vera son bonheur et oubliera qu’il est au coeur d’une des villes des plus fréné­tiques du monde.
Les immanquables : Bethesda Terrace, qui surplombe le lac et la boathouse où vous pouvez louer une barque. Tout près de là, le fameux Bow Bridge qui ravira tous les amou­reux. Le Belve­dere Castle, pour prendre un peu de hauteur, le Réser­voir pour élar­gir la pers­pec­tive, ou encore tout au sud le Gaps­tow Bridge, qui réunit en une image un lac, les arbres, le fameux hôtel Plaza et la skyline moderne du nord de Midtown.
Central Park en chiffres :
315 hectares, 4.15km de long, 900m de large, donc le tour fait 10.1km.
37 millions de visi­teurs par an
500’000 arbres
plus de 250 films
1600 lampa­daires : qui servent aussi de bous­sole. Tous numé­ro­tés, il vous indiquent la rue à la hauteur de laquelle vous êtes, et le côté est (dernier numéro pair) ou ouest (impair) (ex : 8316=83ème rue côté est)
plus de 9000 bancs : vous pouvez leur donner votre nom pour 10’000$.
1 caïman (il n’y est plus, il a été récu­péré par des chas­seurs venus exprès de Floride)
Accès :
Vu sa taille, il y a évidem­ment nombreux accès en métro. Le plus simple c’est par le sud ou l’ouest (direc­te­ment le long du parc). Les accès métro côté est sont sur Lexing­ton avenue (à 3 avenues du parc, soit envi­ron 450m).
*coin sud-ouest : métro 59th/Colum­bus Circle (lignes 1, 2, A, B, C, D)
*coin sud-est : métro 5av/59st (lignes N, Q, R)
*côté ouest (plusieurs arrêts sur les lignes A, B, C, dont celui du Musée d’his­toire natu­relle 81st)
*côté est (pour le Met, le Musée Guggen­heim et le réser­voir) : métro 86st (lignes 4, 5, 6, 6x)
*coin nord-ouest : métro Cathé­dral Park­way (110st) (lignes A, B, C)
*nord centre : métro Central Park North (110st) (lignes 2, 3)

 

6. GREENWICH VILLAGE

Bala­dez-vous dans Green­wich Village, quar­tier cosy, maisons de briques. Un vrai décor de  film. Sex and the City à tous les coins de rue (on dit que Carrie Brad­shaw vivait au 66 Perry St. Arpen­tez Blee­cker St. ses petits restos, boutiques. Green­wich porte encore bien son nom de village. Tout près de là, Washing­ton Square, sa fontaine et sa fameuse arche.
Accès : coin Chris­to­pher St/7th ave – Métro Chris­to­pher St. (lignes 1, 2)

 

7. BROOKLYN et DUMBO

Brook­lyn est le plus grand des 5 boroughs et mérite un sujet à lui seul (avec ses diffé­rents sous-quar­tiers, son street-art, ses marchés aux puces, ses parcs). Quant à DUMBO, en plein renou­vel­le­ment, il mérite assu­ré­ment une visite.
Mais pour une première approche, l’ouest de Brook­lyn et DUMBO sont au pied des ponts de Manhat­tan et de Brook­lyn, donc on peut faire d’une pierre 2 coups. Et décou­vrir leur ambiance le long de l’East River, sous les ponts, avec des pers­pec­tives magni­fiques, sans oublier de pous­ser un peu plus vers le sud, sur la jolie prome­nade vers les Piers de Brook­lyn Bridge Park, et reve­nir par Brook­lyn Heights (par exemple Willow St.) pour un aperçu des fameuses browns­tone houses (maisons de briques rouges et leurs esca­liers qui mènent à la porte d’en­trée).
Accès : métro station High St/Bklyn Bridge (lignes A et C)
Notre petit plus, si vous avez le temps : aller jusqu’aux plages de Coney Island (comp­ter 45 min de métro (pas entiè­re­ment souter­rain) pour l’al­ler simple depuis Manhat­tan, Canal st.) pour vous sentir en vacances dans un film, et grigno­ter un truc sur la prome­nade de bois entre la plage et le parc d’at­trac­tion.
Accès Coney Island : Métro W 8th st/NY Aqua­rium (lignes F, Q) ou Conney Island/Stil­well ave (lignes F, Q)

8. PRENDRE UN FERRY

Faire un tour en ferry, véri­table trans­port public pour de nombreux New Yorkais, le ferry permet d’avoir un point de vue diffé­rent sur la ville, et c’est une expé­rience à faire (et il y en a même un gratuit).

East River Ferry (3$)

Notre coup de coeur : balade en ferry (pour à peine 3$), en remon­tant l’East River du Pier 11/Wall St à la E34th St : une croi­sière de 37 minutes envi­ron, qui vous fera passer sous les 3 ponts les plus emblé­ma­tiques de la ville, en profi­tant de vues incroyables. Plusieurs arrêts en cours de route, côté Brook­lyn et William­sburg, mais ne vous en faites pas il vous ramène à Manhat­tan
Accès :
*sud, Pier 11 : métro station Wall st. (lignes 2, 3) ou Broad St. (lignes J, Z), puis suivre Wall st.  vers l’est (env. 500m)
*nord, E34th st : métro 33th st (lignes 4, 6), envi­ron 1km en passant par la 34th St.
Notre petit conseil : si vous voulez décou­vrir le beau parc de Long Island City (Gantry Plaza State Park, dans le Queens), et le fameux Pepsi Sign, descen­dez à “Hunters Point South” et conti­nuez à remon­ter le long de la rivière (le trajet de la jetée jusqu’au Pepsi Sign fait envi­ron 600m).
https ://www.ferry.nyc/routes-and-sche­dules/route/east-river/

Staten Island Ferry (gratuit)

Ce ferry gratuit, qui relie 24h/24 la pointe sud de Manhat­tan et Staten Island, vous permet de profi­ter de vues magni­fiques sur la skyline de down­town, la statue de la Liberté, et de voir la ville sous un tout autre point de vue, de jour comme de nuit. Bar, toilettes, wifi gratuit.
Un aller-retour vaut la peine. Evitez les heures de pointe, même si la fréquence est meilleure.
Notre petit conseil : au départ de Manhat­tan, restez à l’ar­rière, montez, et essayez de sortir. Si la porte est fermée, ouvrez, norma­le­ment c’est ok. Et vous verrez le sublime paysage s’éloi­gner lente­ment derrière le bateau.
Atten­tion, la porte est souvent bloquée quand vous allez de Staten Island vers Manhat­tan, à cause du vent et du froid. Donc pour les vues, c’est au départ de Manhat­tan, à l’ar­rière du bateau. Pas d’autre chance.
Accès : métro station South Ferry (lignes 1, 2) ou station White­hall St. (lignes N, R, W)
http ://www.siferry.com/

 

9. MEMORIAL 9/11

Si vous montez sur le World Trade Center, ne manquez pas les deux fontaines qui comblent, ou plutôt soulignent le vide laissé par les deux tours qui se sont effon­drées. L’eau s’écoule le long des faces de ces immenses carrés, qui repré­sentent exac­te­ment l’em­pla­ce­ment et la taille des tours, et dont l’écou­le­ment symbo­lise à la foi l’ef­fon­dre­ment, et l’éter­nel recom­men­ce­ment, l’es­poir, puisque l’eau circule en circuit fermé…
Et que dire des rebords des fontaines, dans lequel sont sombre­ment gravés les noms des victimes, un par un, donnant toute sa puis­sance au bilan. 1 par 1, jusqu’à 2’983…
Accès : Green­wich st/Fulton st.- Métro station Cort­land St. (ligne N, R, W) ou station Fulton St. (lignes 4, 5)

10. GRAND CENTRAL TERMINAL

Plus grande gare de New York, et en fait plus grande gare du monde : 44 quais, 67 voies, tous souter­rain. Grand Central Termi­nal se visite, se traverse, se vit. 500’000 personnes, oui un demi-million, s’y croisent chaque jour et 300 trains (trains locaux et métros) en partent… Pas éton­nant qu’on y récu­père plus de 2000 manteaux perdus par an…
Son hall prin­ci­pal et sa mythique horloge à 4 faces, sous une voûte de 38 mètres de haut son impres­sion­nants. N’hé­si­tez pas à monter les quelques marches qui mènent aux gale­ries, pour avoir un autre point de vue sur ce monu­men­tal espace.
Notre petit plus : au niveau des restau­rants (Dining concourse), dans le couloir des soupirs, vous pouvez murmu­rer quelques mots (d’amour peut-être) qui seront enten­dus à l’autre bout par la personne qui sera placée au bon endroit, grâce à un effet acous­tique impres­sion­nant. Comment faire ? placez vous sous l’arche face à l’en­trée de l’Oys­ter Bar & Restau­rant, sous l’un des piliers de la voûte et chucho­tez votre message face au coin du mur et la personne qui est placée de l’autre côté du couloir, en diago­nale, l’en­ten­dra…
Accès : 42nd St/Park ave – Métro station Grand Central/42 (lignes 4, 5, 6, 7, S)
NB : la gare n’est qu’à 2 rues (250m) de la Biblio­thèque publique, alors profi­tez-en : la New York Public Library (42nd St/5th ave) dont l’en­trée est libre, et dont les salles de lectures sublimes, valent une visite et offrent un agréable petit moment de calme au milieu de la fréné­sie de Manhat­tan.

11. LA STATION FANTOME DE LA LIGNE 6

Au sud de Manhat­tan vous pouvez décou­vrir une station de métro secrète, ou fantôme. Datant de 1904, mais fermée en 1945 pour des raisons de sécu­rité, la station tout en courbe vaut le coup d’oeil.
Comment y accé­der ? Au termi­nus (Down­town) de la ligne 6 (station Brook­lyn Bridge/City Hall), ne sortez pas du train, même si on vous annonce que vous devez. Après quelques minutes d’ar­rêt, le métro va conti­nuer, faire le tour par la station aban­don­née, et vous vous retrou­ve­rez ensuite sur le quai d’en face, direc­tion Uptown (enfin, norma­le­ment, à moins que l’es­pace temps vous réserve une surprise)… après une petit visite secrète et inso­lite. Un petit voyage dans le passé, en quelque sorte…   
Accès : simple­ment prendre la ligne 6 direc­tion down­town, et ne pas sortir du train au termi­nus…

 


PRATIQUE


NEW YORK CITY PASS
Et pour tout ça, même si plusieurs choses sont acces­sibles parfai­te­ment gratui­te­ment, on ne peut que conseiller le NEW YORK CITY PASS, si c’est votre première fois à New York.
Ce pass offre 40% de réduc­tion sur les attrac­tions prin­ci­pales (dont certaines ne sont quand même pas données) et surtout, il permet d’évi­ter (ou parfois réduire) certaines files d’at­tentes, puisque dans la plupart des endroits, vous trou­ve­rez une file d’at­tente réser­vée aux porteurs du pass. Quand on dit que le temps c’est de l’argent, ben ce pass, c’est les 2…
Il donne accès à 6 attrac­tions majeures (sur une liste de 9) à faire en 9 jours (dès la première utili­sa­tion).
Il peut paraître cher (126$ par adulte), mais ensuite vous ne payez plus l’ac­cès à ces 6 attrac­tions (et par exemple que ce soit l’Em­pire State ou Top of the rock, la montée coûte près de 40$ par personne).
Vous l’ache­tez en ligne avant de partir, et vous le récu­pé­rez au guichet, à la première attrac­tion que vous allez voir, en présen­tant la commande. Tout simple­ment.
Petit conseil : pour éviter les files d’at­tente, dans la plupart des attrac­tions, vous pouvez réser­ver un horaire et gagner beau­coup de temps. Voir site web respec­tif des attrac­tions.
Bref, on n’a abso­lu­ment pas regretté de prendre le pass lors de notre première visi­te…
Liste des attrac­tions couvertes par le NEW YORK CITY PASS :
*Empire State Buil­ding
*Musée améri­cain d’His­toire natu­relle
*Le Metro­po­li­tan Museum of Art
*Top of the Rock   OU Musée Guggen­heim
*La Statue de la Liberté et Ellis Island   OU Croi­sières Circle Line
*Mémo­rial et Musée du 11 septembre   OU Intre­pid Sea, Air & Space Museum
Site web : https ://fr.city­pass.cohttp ://www.mta.info/m/new-york

SE DEPLACER
Métro

Simple et effi­cace. Ache­ter une carte en arri­vant. La char­ger du montant souhaité et elle se débite à chaque passage. Un trajet coûte 3$ (2.75$ avec la carte).
Notre conseil : la carte 7 jours à 32$ pour un nombre de trajets illi­mi­tés. Car à 3$ ou 2.75$ par trajet, on amor­tit vite la carte.
Site du métro : http ://www.mta.info/ 

Taxi
Comp­ter 15$ de Canal st. à Central Park (4.5miles, 25 minutes env.) par exemple

NOS TIPS RESTAURANTS – BARS – HOTELS
A venir

Haut de page