/

/

Swiss crossing Lake2Lake, les chiffres inutiles

Quand on se lance dans ce genre de projet, on commence par comp­ter des trucs. Genre les km, les étapes, le D+… puis peu à peu on voit qu’il y a plein de trucs qu’on pour­rait comp­ter aussi…

Et même des trucs qu’on n’a pas compté mais qu’on aurait dû…

Pour tout savoir sur les chiffres indis­pen­sables ou tota­le­ment inutiles pour traver­ser la Suisse en courant, ben c’est là-dessous…


Pour en savoir plus sur le projet swiss cros­sing Lake2Lake, avec le parcours et le résumé (et les photos) des étapes, tu peux cliquer ici…
Pour en savoir plus sur le maté­riel emporté, tu peux cliquer ici.

1
pays, le mien (et je suis content d’être Suisse du coup, parce que 1 c’est trop beau, et 2 le Canada m’au­rait pris un peu plus long­temps, par exemple)

4.957
kg, soit le poids du sac sans l’eau, ni le rasoir, ni le maquilla­ge…

11
cantons suisses (sur 23) : Thur­go­vie (étape 0, où je suis descendu du train 5km plus tôt, juste pour le faire), puis Saint-Gall, Appen­zell, Zürich, Schwyz, Zug, Lucerne, Berne, Fribourg, Vaud, Valais.

374
km, ce qui corres­pond par exemple à courir du Lac de Cons­tance au Lac Léman… ok, mauvaise compa­rai­son. Donc cela corres­pond, à vol d’oi­seau à envi­ron Paris-Lyon, Paris-Rotter­dam, Marseille-Milan, ou préci­sé­ment Paris-Légny (69620), ou de Saint-Bômer-Les-Forges (Basse-Norman­die) à Saint-Yriex-la-Perche (Limou­sin).

10’957
mètres de déni­velé posi­tif, soit un petit moins de 1’000 par jour selon garmin… Cela fait quand même 1 Everest + 1 Molé­son par-dessus (que j’ai fait, du coup), ou à peu près 2.5 Mont Blanc… (la montagne, pas le stylo)

10
lacs d’im­por­tance, genre au mini­mum 50ha de surface. Je n’ai pas compté les plus petits, les étangs, les gouilles, les flaques d’eau, de boue ou de pisse de vache : Lac de Cons­tance, de Zürich, l’Ober­see, le Sihl­see, l’Äge­ri­see, le Lac de Zug, le Lac des 4 Cantons, le Lac Noir, le Lac de Monsal­vens, le Lac Léman

110
ponts, à peu près, j’ai pu en louper 1–2 en comp­tant… dont de nombreux ponts couverts.

7
cailloux dans la chaus­sure, néces­si­tant à chaque fois de : s’ar­rê­ter, déta­cher la chaus­sure, rete­nir sa respi­ra­tion, enle­ver la chaus­sure, enle­ver le caillou, remettre la chaus­sure, lacer la chaus­sure, recom­men­cer à respi­rer…

1
décharge élec­trique d’en­clos à vache, à Chli Morgar­ten/SZ alt. 1’069m

27’463
calo­ries, soit 55 tablettes de choco¬­lat (500cal/100g), soit 5.5kg envi­ron, ou 68 litres de bière (40cal par dl), soit  132 canettes de bière blonde (avec 2–3 par jour, j’en suis loin), ou 34 kg de spaghetti tomate, sans fromage (80/100g), soit 2,5 assiettes par jour envi­ron…

517’106
pas, à peu près hein, j’ai peut-être fait une ou deux erreurs en comp­tant.

374’000
mètres, oui c’est comme des kilo­mètres, mais les kilo en moins, ce qui para­doxa­le­ment fait plus (contrai­re­ment aux kilos en moins sur la balance)…

0
kg perdus, sur la balance, sans doute dû à mon régime d’ath­lète de haut niveau : méga petit-déj, barres éner­gé­tiques, picnic pain viande séchée suisse et mini­pics, choco­lat, barres protéines, bières, burgers frites, saucisses frites, pizza, pâtes, choco­lat… bref le même régime que Kipchoge je crois, à peu près…

45.36
45 heures et 36 minutes de cour­se… sur 12 jours… me suis quand même pas mal reposé non ?

1
barrage.

1
chevreuil

1
accou­ple­ment… de sala­mandres

bref, 2’734
minutes de bonheur.

Il y a même des trucs que je n’ai pas compté mais que j’au­rais dû :

Les châteaux, les mous­ta­chus, les affiches 2xNEIN, les vaches, les clochers, les cascades, les panneaux jaunes, les baignoires-abreu­voirs à bétail, les trac­teurs, les fontaines, les bouses de vache… Je sais pas combien il y en a eu, mais c’était fantas­tique quand même…


Pour en savoir plus sur le projet swiss cros­sing Lake2Lake, avec le parcours et le résumé (et les photos) des étapes, tu peux cliquer ici…
Pour en savoir plus sur le maté­riel emporté, tu peux cliquer ici.

Haut de page