/

/

Se souvenir de ce pas?...

Ce jour où… courir ne fut plus subir…
Ce jour où… je suis passé de l’autre côté… celui dont on ne veut pas reve­nir…

Je ne m’en souviens pas.

Je ne sais pas quand c’était.
Je ne sais pas quel run c’était.
Je ne sais pas quel pas c’était.
Je ne sais pas où c’était.
J’ai­me­rais me souve­nir de cet endroit.
J’ai­me­rais me souve­nir de ce kilo­mètre, de ce mètre.
J’ai­me­rais me souve­nir de ce jour.
De cet instant.
De ce pas.
De ce passage.
Entre avant moi et moi.
Entre derrière et devant.
De ce pas entre la souf­france d’avant et celle d’après.
Si diffé­rentes.
De ce pas entre le désir d’avant et le plai­sir d’après.
J’ai­me­rais me souve­nir de ce pas.

Celui qui a tout changé.

Mais lorsque je l’ai fait, je ne le savais pas.
Pas encore.
Que ce pas, c’était le pas.
Et qu’il restera un des plus impor­tants d’une vie.
Parmi des millions d’autres.
Unique.
Soli­taire.
Anonyme.
Humble.
Fonda­men­tal.
Libre.
Eter­nel.
Ce pas.

Haut de page